Quelles sont les fonctions du système endocannabinoïde

Photo of author
Written By Erwan fan du CBD en thé

Passionné par le CBD, j'écris des articles sur ce sujet. J'ai découvert le CBD en 2015 aux états-unis lors d'un voyage pro.


Quand on parle de système endocannabinoïde, souvent désigné par l’acronyme ECS, nous nous référons à l’un des systèmes biologiques que l’on retrouve dans notre organisme au même titre que les systèmes nerveux, immunitaire et endocrinien. Les éléments fondamentaux qui le composent sont i cannabinoïdes: ces derniers peuvent être endogènes (on les appelle des endocannabinoïdes) ou exogènes (ce sont des phytocannabinoïdes, présents dans la nature notamment dans les plants de cannabis). Dans cette étude, nous nous concentrerons sur le fonctionnement du système endocannabinoïde, en nous référant spécifiquement auprendre du CBD (ou cannabidiol).

Comment fonctionne le CBD dans notre corps

Le CBD est un métabolite du cannabis sativa, qui n’est ni psychoactif ni psychotrope – il n’a donc pas le high contrairement au Thc – et ne crée pas de dépendance. Compte tenu de ses nombreux propriétés bénéfiques, antistress et anti-inflammatoire in primis, il est de plus en plus utilisé dans le cadre d’applications thérapeutiques. Mais comment fonctionne le CBD dans notre corps ? Grâce à l’interaction avec le système endocannabinoïde humain. Ce dernier contribue au maintien correct de l’homéostasie en équilibre, grâce à l’interaction de phytocannabinoïdes tels que le CBD avec récepteurs cannabinoïdes Cb1 et Cb2. Les premiers se trouvent dans le système nerveux et le cerveau, tandis que les seconds sont présents plus que toute autre chose dans le système immunitaire endogène. Et puis il y a les enzymes, ou protéines qui permettent la communication entre les récepteurs endocannabinoïdes et cannabinoïdes d’un point de vue purement technique.

L’importance de maintenir l’homéostasie en équilibre

En ce qui concerne précisément la fonctions du système endocannabinoïde, il effectue des tâches spécifiques dans les différents tissus. Même si, dans tous les cas, il y a toujours un objectif commun, à savoir le maintien d’un environnement interne le plus stable possible et « autre » par rapport aux oscillations venant de l’extérieur. Les récepteurs cannabinoïdes déclenchent ensuite une série de changements biochimiques au niveau cellulaire, qui aident à limiter l’activité physiologique excessive. Ce sont les seuls neurotransmetteurs qui participent à la soi-disant signalisation rétrogradeune forme de communication intracellulaire dans laquelle la stimulation part du neurone post-synaptique et réduit l’inflammation, détend les muscles et abaisse la tension artérielle, normalisant les nerfs surstimulés et dilatant les bronches.

En savoir plus sur le CBD :   Les effets miraculeux du CBD

Il est possible de définir le système endocannabinoïde comme un ensemble complexe de circuits qui coordonnent d’autres systèmes au sein de notre corps. La caractéristique des endocannabinoïdes, protagonistes de ces processus, est d’être des dieux neuromodulateurs: en effet, elles facilitent la communication entre les différents types de cellules et la coordination associée. Au moment où nous nous retrouvons, par exemple, une blessure peut être trouvée dans la zone cannabinoïde. Leur travail consiste à stabiliser les cellules nerveuses, à réduire la libération de sensibilisants du tissu lésé et à calmer les cellules immunitaires afin que les substances pro-inflammatoires ne soient pas libérées. Ce sont 3 mécanismes d’action différents qui affectent 3 types de cellules différents : cependant, le but est toujours le même, c’est-à-dire contenir la douleur et minimiser les dommages qui en résultent pour la plaie.

Types de cannabinoïdes : ce qu’il faut savoir

Les endocannabinoïdes d’un individu dans son ensemble sont identifiés comme le système endocannabinoïde. Ce dernier agit sur le régulation de différents processusqui sont à la fois cognitives et physiologiques : humeur, appétit, perception de la douleur etc. Les cannabinoïdes se comportent comme s’ils étaient des messagers se déplaçant dans notre corps et – comme nous l’avons mentionné dans la partie supérieure de cette étude – il en existe deux types : ceux que l’on trouve dans la plante de cannabis et ceux qui proviennent plutôt de notre corps (comme par exemple anandamide, aussi appelée la molécule du bonheur ou du plaisir). Ces dernières notamment sont des molécules synthétisées si nécessaire à partir de dérivés d’acide arachidonique dans la membrane cellulaire : leur effet est de type local, de plus elles se caractérisent par une biodisponibilité courte (des enzymes spécifiques aux endocannabinoïdes interviennent pour les dégrader rapidement).

En savoir plus sur le CBD :   Est-ce que l'hymen sert à quelque chose

La CDB il agit directement sur les récepteurs de notre système endocannabinoïde : il n’agit pas sur une pathologie précise. Il agit de substance qui agit comme un régulateur du système cannabinoïde de l’organisme, en modulant les mécanismes déjà en place et donc existants. Lorsqu’un déséquilibre survient ou lorsqu’il y a une décompensation du système endocannabinoïde, intervient la modulation apportée par le CBD qui peut agir principalement sur le système immunitaire pour rétablir l’équilibre originel.

Erwan fan du CBD en thé
Les derniers articles par Erwan fan du CBD en thé (tout voir)

Laisser un commentaire