Système endocannabinoïde, qu’est-ce que le CBD et comment ça marche

Photo of author
Written By Bérangère fan du CBD en thé

Passionné par le CBD, j'écris des articles sur ce sujet. J'ai découvert le CBD en 2015 aux états-unis lors d'un voyage pro.

Article mis à jour le : 3 septembre 2022


Nous savons combien et lesquels il y a effets bénéfiques du CBD (ou cannabidiol, un métabolite du cannabis sativa) sur notre corps, quel que soit méthode d’hypothèse choix. Ce qui est encore trop souvent flou, c’est comment cette substance agit dans le corpsune fois en circulation.

Au centre de tout, il faut placer le système endocannabinoïdequ’avec son action maintient toujours l’homéostasie – donc la stabilité et l’équilibre – de l’organisme avec ses différents composants. Et comment cela se passe-t-il ? À travers une interaction de phytocannabinoïdes comme le CBD (ce sont des cannabinoïdes que la plante de chanvre produit naturellement) avec les récepteurs Cb1 et Cb2.

Le système endocannabinoïde et ses fonctions

La système endocannabinoïde humain il est essentiellement composé de 3 éléments :

  • la cannabinoïdesqui peut être soit exogène (comme celles que l’on trouve dans la nature, dans le chanvre) qui endogène (ils sont appelés endocannabinoïdes);
  • la récepteurs cannabinoïdescomme mentionné c’est Cb1 et Cb2 (les premiers sont dans le cerveau et dans le système nerveux alors que ces derniers sont dans le système immunitaire);
  • la enzymesqui permettent la la communication cannabinoïdes avec récepteurs endocannabinoïdes.

On dit que l’ensemble des endocannabinoïdes d’une personne est système endocannabinoïdequi fonctionne en ajustant une large gamme de processus cognitifs et psychologiques (douleur, humeur, inflammation, appétit, etc.). Les cannabinoïdes agissent comme des messagers dans le corps : certains proviennent de notre corps, commeanandamided’autres viennent de l’extérieur comme ceux que l’on trouve dans le chanvre sativa par exemple le CDB.

Les récepteurs aux cannabinoïdes Cb1 et Cb2 : où ils se situent et leur rôle

Nous avons mentionné, en parlant de fonctions du système endocannabinoïdedu fait que les récepteurs cannabinoïdes sont divisés en deux familles de macros : Cb1 et Cb2.

Les premiers se trouvent généralement dans terminaisons nerveuses présynaptiques et restent impliqués dans un certain nombre de fonctions clés telles que l’apprentissage, le sommeil, la perception de la douleur, la fonction cardiaque et plus encore. Là stimulation de Cb1 favorise l’apparition des effets bénéfiques obtenus prendre du CBD: ce dernier a en effet des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et anti-émétiques mais aussi des propriétés analgésiques, anti-âge et anti-stress.

Les récepteurs Cb2, quant à eux, se trouvent principalement niveau périphérique du corps et – en particulier – dans le cellules du système immunitaire. L’action indirecte sur ces derniers par le cannabidiol, qui agit en présence d’un déséquilibre, peut entraîner une élévation des barrières immunitaires.

Quels sont les types de cannabinoïdes

Les cannabinoïdes peuvent être de différents types et se distinguent essentiellement par phytocannabinoïdes, endocannabinoïdes et cannabinoïdes synthétiques. Commençons par ces derniers, qui viennent fabriqué en laboratoire être utilisé à des fins thérapeutiques dans les médicaments. Ils vont à simuler les comportements typiques des endocannabinoïdes et les modes opérandes et interagir avec Cb1 et Cb2 du système endocannabinoïde.

En ce qui concerne la phytocannabinoïdesà ce jour ont été identifiés 113 présents dans la plante de cannabis. Cependant, les plus abondants et les plus étudiés de tous semblent être CBD, Thc (qui a des effets psychoactifs et provoque le “high”) et le cannabinol (CBN).

Enfin, jetons un coup d’œil à la endocannabinoïdes, ou les cannabinoïdes endogènes. Ils viennent généré par l’organisme et se comporter de messagers lipidiques qui communiquent avec les récepteurs cannabinoïdes. Ils ont été identifiés cinq et il s’agit de virodamine, anandamide, arachidonoylglycérol, noladine et N-arachidonoyldopamine.

La cannabidiol il n’agit pas sur un type spécifique de récepteurs du système endocannabinoïde : il s’occupe simplement de des mécanismes modulaires et réguliers qui sont en fait déjà présents et caractérisent l’organisme. En présence d’un déséquilibre, le CBD intervient en rétablissant l’homéostasie.

Méthodes de prise de CBD : voici ce qu’elles sont

Maintenant que nous comprenons combien cela peut être le rôle du CBD est déterminant pour le bien-être personnel il sera utile de penser localement à méthodes d’hypothèse. L’objectif est d’assurer la juste contribution, établir une routinesans aucune crainte de ‘élevé’ qui concerne le Thc au cas où (la substance psychotrope est illégale au-delà d’un seuil minimum de tolérance qui est de 0,5%).

En plus de méthode sublinguale (quelques gouttes de substance sont mises sous la langue) il n’y a que oral, c’est-à-dire l’ingestion dans la plupart des cas par le biais d’aliments et de boissons ad hoc. L’application topique, compte tenu également des propriétés antioxydantes du CBD, il est parfait pour prendre correctement soin de la peau. Enfin, il y a le méthode d’inhalation : vous ‘vapotez’ un e-liquide au cannabidiol avec la cigarette électronique

Laisser un commentaire