Quelle maladie le CBD soigne-t-il ?

Photo of author
Written By Bérangère fan du CBD en thé

Passionné par le CBD, j'écris des articles sur ce sujet. J'ai découvert le CBD en 2015 aux états-unis lors d'un voyage pro.

Article mis à jour le : 3 septembre 2022

La liste s’allonge chaque jour !
L’un des praticiens les plus expérimentés dans ce domaine est le médecin de Los Angeles Bonni Goldstein, qui a utilisé ce composé pour traiter des dizaines d’enfants atteints d’épilepsie réfractaire au cours des dernières années.”Ce que nous savons, c’est qu’il est clairement prouvé que les cannabinoïdes peuvent avoir un effet anti-crise”, explique le Dr Goldstein, qui dirige aujourd’hui deux cliniques spécialisées dans le traitement des troubles liés au cannabis : “Les études sur les animaux ont montré que les cannabinoïdes peuvent inhiber les crises, et un certain nombre de petits essais cliniques sur les humains suggèrent qu’ils sont également utiles”, ajoute-t-elle.

Le Dr Michael Moskowitz, directeur de la recherche chez CannaMD, une clinique de marijuana médicale dans le comté d’Orange, en Californie, est d’accord : “Il n’y a aucun doute là-dessus – l’huile de CBD s’est avérée efficace pour les deux types de conditions associées à l’anxiété, y compris les attaques de panique et la phobie sociale”, dit-il, notant que l’huile de CBD devrait être considérée comme une alternative valable aux thérapies pharmaceutiques traditionnelles comme les ISRS ou les benzodiazépines, car elle présente peu d’effets secondaires et peut améliorer l’insomnie sans provoquer de sédation diurne.

Il prévient toutefois que l’huile de CBD ne convient pas à tout le monde et met en garde contre l’automédication à fortes doses : “Je ne voudrais pas que quelqu’un pense qu’il va guérir son insomnie en prenant une dose d’huile de CBD seule”. Le problème de l’utilisation de CBD pour l’anxiété est que, bien qu’elle réduise les symptômes, il faut encore s’attaquer à la cause profonde, explique David Downs, directeur général de Drug Science, Inc, une société spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les troubles neurologiques et psychiatriques.

Quels sont les bienfaits de l’huile de CBD ?

Je suis atteinte d’un cancer ovarien/primaire péritonéal depuis l’âge de 26 ans (deux ans après avoir découvert la maladie de Lyme et l’avoir laissée suivre son cours). Après six ans de chirurgies, de nombreux traitements de chimio (la plupart avec du carboplatine seul) et tout ce que vous voulez – plus d’herbes qu’une personne ne devrait jamais essayer, j’ai commencé l’hormonothérapie substitutive en février 2012 et je n’ai pas regardé en arrière ! Mon cancer des ovaires a disparu !
La première étape pour trouver le bon dosage est d’obtenir le plus d’informations possible sur le produit que vous utilisez – quelles sont les formes de dosage et les concentrations disponibles, quelle est la concentration en cannabinoïdes comme le CBD ou le THC, comment se sentiraient-ils si vous en preniez trop ou trop peu, et quels autres produits avez-vous utilisés avec eux ? N’oubliez pas que les extraits à faible concentration mettent plus de temps à faire effet et à agir pleinement que les extraits à forte concentration.* En outre, certaines personnes trouvent que différentes souches de cannabinoïdes procurent un meilleur soulagement que d’autres.

L’isolat de CBD offre une alternative à la pratique standard pour les patients qui recherchent des avantages supplémentaires dans leur armoire à pharmacie sans avoir à augmenter leurs doses de produits pharmaceutiques ou de remèdes naturels comme l’huile de chanvre, dont les avantages pour la santé sont prouvés lorsqu’elle est consommée quotidiennement (pour référence voir ici). Sans THC, mais avec une quantité élevée de cannabidiol, cet isolat cible des récepteurs spécifiques dans tout le corps, contribuant à améliorer le système endocannabinoïde – le vaste réseau de millions de récepteurs cannabinoïdes présents dans nos cellules ; les cannabinoïdes à base de plantes et les cannabinoïdes synthétiques, afin d’offrir à notre corps les avantages d’une interaction efficace avec les cannabinoïdes, sans provoquer d’euphorie ou d’intoxication, et avec moins d’effets secondaires, comme l’anxiété ou la paranoïa, par rapport aux extraits de CBD de plantes entières ou à d’autres produits qui contiennent des niveaux élevés de THC ou des concentrations plus faibles de CBD, respectivement (voir Quels sont les effets secondaires d’une consommation excessive d’huile de chanvre ?).
Comme mentionné ci-dessus, le cannabis médical peut servir de mesure préventive pour traiter diverses maladies et affections avant qu’elles ne progressent davantage.

La relation entre le stress et l’inflammation est bidirectionnelle : Non seulement le stress chronique entraîne une augmentation des cytokines pro-inflammatoires, mais il augmente également le stress oxydatif et diminue la neurogenèse, deux phénomènes susceptibles d’accroître la signalisation inflammatoire (figures 1 et 2). En outre, des recherches ont montré que le récepteur des glucocorticoïdes (GR) joue un rôle de médiateur dans bon nombre des effets physiologiques négatifs du stress sur le cerveau et le système immunitaire, notamment la suppression de la neurogenèse hippocampique (Krishnan et al., 2013 ; Krasowski et al., 2015). Par conséquent, le stress peut induire l’activation du GR dans la microglie, ce qui entraîne la suppression de l’expression du BDNF et l’inhibition de la plasticité synaptique (figure 3) (Lu et al., 2018). Ces résultats suggèrent que le stress chronique peut contribuer au développement de la dépression en inhibant la neurogenèse, en augmentant le comportement dépressif et en altérant la fonction des circuits neuronaux (Figure 4).

Le Cannabis sativa L., communément appelé marijuana, est l’une des substances illicites les plus connues dans le monde.

L’huile de CBD est-elle légale en France ?

Nous avons systématiquement recherché les cannabinoïdes qui ont eu un impact positif sur différents états pathologiques, puis nous avons examiné les niveaux d’expression des cannabinoïdes dans tout le corps pour voir comment ils varient entre les états pathologiques et les états de santé ; nous commençons maintenant à comprendre ce que ces différences signifient en termes de potentiels thérapeutiques de différents cannabinoïdes pour différents domaines pathologiques.
Une nouvelle étude publiée dans The Journal of Pain Research a révélé que l’utilisation de cannabis par voie topique pour la gestion de la douleur a entraîné des scores de douleur plus faibles après 4 semaines par rapport au placebo, et une satisfaction des patients significativement plus élevée avec le traitement topique par rapport aux patients qui ont pris des médicaments par voie orale ou reçu des patchs placebo comme traitements. Une étude de 2016 publiée dans Phytotherapy Research a conclu que l’huile essentielle de cannabis pouvait soulager la douleur neuropathique en agissant directement sur les fibres C par un mécanisme indirect et en exerçant une activité anti-inflammatoire locale. Une étude de 2014 publiée dans Pharmacology & Therapeutics a révélé que lorsque des patients atteints de neuropathie appliquaient une crème à base de cannabis trois fois par jour, ils présentaient une amélioration significative de leur état par rapport aux patients traités avec un placebo.
L’énoncé de la page 6 dit que ” des preuves suggèrent que le CBD peut agir dans le cerveau pour moduler la libération des neurotransmetteurs et améliorer la cognition “.

Le cannabidiol (CBD) est l’un des composés cannabinoïdes non intoxicants les plus abondants présents dans la plante de chanvre, représentant jusqu’à 40 % de tous les cannbinoïdes présents . Le CBD est devenu de plus en plus populaire au cours des dernières années en raison de ses nombreux avantages thérapeutiques, notamment ses effets anxiolytiques , ses effets antidépresseurs et ses propriétés analgésiques .

Le CBD s’est également révélé efficace pour réduire la douleur chronique, en particulier chez les personnes souffrant de douleurs neuropathiques.”
Le cannabis sativa, simplement appelé marijuana, est la drogue illicite la plus couramment utilisée en Amérique, avec environ 20 millions d’Américains déclarant en avoir consommé au cours de l’année écoulée. L’usage de la marijuana peut entraîner une dépendance physique et psychologique, semblable à celle d’autres drogues euphorisantes comme la nicotine et la cocaïne.
J’ai des spasmes dorsaux sporadiques depuis un an, je vois un chiropraticien tous les mois pour l’entretien (cela m’aide) et je souffre quotidiennement de douleurs aux genoux et aux hanches à cause de mon travail (mécanique lourde/acier avec beaucoup de marche). Après avoir lu toutes les excellentes critiques sur l’huile de CBD, je veux abandonner le régime quotidien d’ibuprofène et essayer l’huile de CBD.

J’aimerais savoir quelle quantité je dois prendre pour la douleur autour de ma colonne vertébrale et de mes hanches. Pensez-vous que la prise avant le coucher serait plus efficace ou à l’heure du déjeuner ? Je vous remercie.

Les déclarations faites au sujet de ces produits n’ont pas été évaluées par la Food and Drug Administration ou toute autre autorité médicale aux États-Unis et ne sont pas destinées à diagnostiquer, traiter, guérir ou prévenir des maladies ou des états pathologiques. Ce site est destiné à des fins d’information uniquement et n’a pas pour but de fournir des conseils médicaux ou des services professionnels. Si vous pensez avoir besoin d’aide pour prendre une telle décision, veuillez vous renseigner auprès de votre médecin ou de votre prestataire de soins.

Alors que certains médecins pensent que les patients ne devraient pas consommer de cannabis en dehors d’un essai clinique, d’autres affirment qu’il pourrait aider à soulager les symptômes et même servir de soins palliatifs pour certains types de patients atteints de cancer qui ont du mal à gérer la douleur : ” C’est important, car il y a si peu de points de données, et nous ne savons pas quelle est la dose optimale ou quels pourraient être les effets secondaires “, a déclaré le Dr.

CBD Corner : le meilleur choix pour trouver de l’huile de CBD de qualité

Le cannabis existe depuis des milliers d’années et on pense qu’il est originaire de Chine ou d’Asie centrale et qu’il s’est répandu à partir de là dans différentes régions cultivées du monde où les gens ont commencé à l’utiliser à des fins médicinales pour soigner divers maux en raison de ses bienfaits perçus sans qu’aucune preuve scientifique ne vienne étayer ces affirmations jusqu’à récemment, lorsqu’il y a eu un intérêt accru pour l’utilisation de la marijuana médicale à des fins récréatives ainsi qu’à des fins de recherche depuis de nombreuses années maintenant, bien que la plante porte encore beaucoup de mystère autour d’elle en raison de ses propriétés psychoactives qui rendent sa vente ou sa possession illégale dans certains pays même si on peut la trouver poussant à l’état sauvage partout dans le monde aujourd’hui et oui, vous pouvez l’acheter en ligne ou dans vos boutiques locales mais il est toujours préférable de l’obtenir auprès d’un dispensaire ou d’un cultivateur si vous pouvez les trouver car ils savent comment manipuler le produit correctement et ne font pas d’économies comme d’autres vendeurs pourraient le faire. sont réglementés et testés afin que vous sachiez exactement ce que vous obtenez, ce qui est important à savoir lorsque vous achetez du cannabis, surtout si vous êtes novice ou si vous n’avez jamais essayé, car tout le monde ne sait pas comment s’en occuper correctement et vous pourriez finir par gaspiller de l’argent ou pire vous blesser si vous n’êtes pas assez prudent.

Les effets du kief sont réputés être les plus forts de toutes les parties de la plante et cela parce qu’il contient la plus grande quantité de THC et aussi parce qu’il a la plus grande concentration de cannabinoïdes en général. Si vous voulez en tirer l’expérience la plus puissante et la plus forte, il est préférable de récolter les plus grandes quantités possibles avant de le faire sécher pour l’utiliser plus tard, elle ne mettra pas longtemps à perdre sa puissance, il est donc préférable d’en récolter autant que possible pendant qu’elle est encore fraîche et puissante et de la conserver dans des récipients hermétiques, idéalement dans un endroit sombre et à l’abri de la lumière directe du soleil. Si vous devez la conserver au réfrigérateur, assurez-vous de l’envelopper hermétiquement avec du papier de congélation, puis placez le récipient dans un autre récipient rempli de glace carbonique (qui doit être placé au réfrigérateur).

Récolte

Le meilleur moment pour récolter les plantes de cannabis pour leurs résines est à la fin de la phase de floraison quand elles commencent à se flétrir et à prendre une couleur jaune-brun, après cela la résine devient plus fragile et commence à tomber de la plante et peut être facilement enlevée à la main ou avec une brosse, la meilleure façon d’enlever la résine est de couper la tige près de la base de la plante et de la laisser sécher pendant quelques jours, Une fois séchées, les résines ressemblent à de petites perles de couleur ambre qui se sont formées sur les tiges et les feuilles de la plante, elles apparaissent généralement autour des veines des feuilles et des tiges et parfois elles se forment également à l’intérieur des trichomes, vous pouvez les voir ici :

Si vous êtes novice dans la culture du cannabis et que vous ne savez pas comment cultiver votre propre huile de CBD à partir de fleurs de cannabis fraîches, vous pouvez toujours utiliser l’isolat de CBD pour fabriquer des produits à base de CBD, mais nous vous recommandons vivement de cultiver le vôtre, car il existe de nombreuses façons d’extraire le CBD à partir de ses différentes formes, y compris la plante entière, les fleurs séchées, les huiles et d’autres méthodes :

Pour les patients qui souffrent d’insomnie, d’anxiété ou de dépression, la marijuana sous une forme ou une autre peut contribuer à améliorer leur état la nuit, au moment où ils en ont le plus besoin, bien que le médicament ne doive pas être utilisé pendant la journée si possible, déclare le Dr Rhonda Ross, directrice médicale de Phytecs Corp, qui vend un somnifère dérivé du chanvre appelé thé Sleepy Time, entre autres…
Je suis actuellement en train de vivre le syndrome de la peau rouge/sevrage des stéroïdes topiques après avoir arrêté les corticostéroïdes topiques en raison de brûlures et de démangeaisons graves. C’est la première fois que je passe par là, alors je suis un peu confuse quant à ce à quoi je dois m’attendre ensuite… Il semble que mes cellules T aient encore augmenté et qu’elles bloquent mes cellules dendritiques qui ne peuvent plus traiter les débris et envoyer des signaux à mon système immunitaire pour lui faire comprendre que tout est négatif….. C’est probablement assez d’informations, haha ! Je vais continuer à lire et j’espère que quelqu’un qui a de l’expérience avec ces réactions pourra intervenir !
Après avoir passé les mois d’hiver à rédiger des documents de recherche, à étudier des données et à me sentir généralement stressé par l’avenir de notre pays, je me suis retrouvé à plonger tête première dans le monde des MII.

Qu’est-ce que le cannabis médical ?

Drogue obtenue à partir d’un extrait d’une plante, le cannabis sativa L., qui contient plus de 70 cannabinoïdes (terme désignant les molécules présentes dans le cannabis), principalement du cannabidiol (CBD) et du tétrahydrocannabinol (THC).

Le premier cannabinoïde dont les effets ont été documentés est le THC, le composant psychoactif du cannabis, découvert en 1940 par Roger Adams au National Cancer Institute (NCI) de l’université de Chicago. En 1943, Albert Hoffman a isolé du THC pur à partir de la résine de la plante Cannabis sativa, mais ce n’est qu’en 1963 qu’il a publié ses résultats. Ces travaux ont conduit au développement du test RIA pour mesurer les niveaux de THC dans les échantillons de sang ; ces tests sont encore utilisés aujourd’hui.

Les revues médicales affirment qu’il y a très peu de preuves de l’utilisation du CBD comme traitement de l’anxiété Il semble réduire l’excitation autonome, ce qui pourrait influencer la cognition et l’humeur chez les personnes ayant des niveaux de base élevés Malheureusement, les données humaines sur les effets du CBD sur l’anxiété proviennent en grande partie d’études où le CBD a été administré avant les tests comportementaux et ces expériences comportaient de nombreuses variables non contrôlées.

On a également beaucoup parlé dernièrement du “microdosage” de CBD.

Une expérimentation encadrée et réservée à des pathologies bien précises

En France, la loi autorise la consommation de cannabis sur ordonnance pour les personnes souffrant de douleurs chroniques liées à la fibromyalgie (un syndrome caractérisé par des douleurs musculaires et articulaires).

Le 4 décembre 2017, le ministère français de la santé a publié les règles régissant cette procédure, qui est sous la responsabilité du centre national de pharmacovigilance, l’ANSM, et de l’institut national de santé publique (INSPQ).La CNIL et l’unité de recherche de l’agence du médicament ANSM (DGOS-INSERM) avaient donné leur accord à cet essai, qui se déroule à l’Hôpital Cochin (Paris) sous la direction de Pascal Douek, ancien responsable de l’unité de recherche de l’ANSM, et du Dr Jean-Marc Vidal, professeur de médecine générale et spécialiste en rhumatologie à l’Université Paris Descartes et consultant à l’Hôpital Saint Louis (Paris).

Au total, 576 patients souffrant de douleurs musculo-squelettiques chroniques participeront à l’étude.

En l’absence de traitements approuvés, il est possible de prescrire du cannabis médicinal si ces patients ont une indication thérapeutique valide pour le traitement de leur maladie, ainsi que s’ils sont soumis à un niveau inacceptable de douleur ou souffrent de dépression et d’insomnie modérées à sévères, et s’ils ne peuvent pas bénéficier des traitements existants .

Pour être éligible, le patient doit donner son consentement éclairé et doit être âgé de 18 ans ou plus ; ses antécédents médicaux doivent inclure un ou plusieurs des éléments suivants : douleurs musculo-squelettiques durant plus de 3 mois, troubles du sommeil et symptômes dépressifs avec une intensité de plus de 15 points sur l’échelle d’évaluation de la dépression de Hamilton (HDRS) à 17 items, et une intensité de plus de 4 sur l’échelle visuelle analogique (EVA) utilisée pour évaluer l’intensité de la douleur au cours des dernières 24 heures ; aucune contre-indication à l’utilisation du cannabis et aucune participation à un autre essai clinique impliquant du cannabis médicinal au cours des 6 derniers mois.

En conclusion

Il existe des preuves que la consommation de marijuana peut aider à traiter l’épilepsie, mais des recherches plus approfondies sont nécessaires.

Selon le Dr Michael Moskowitz, directeur de la recherche chez CannaMD, vous pouvez utiliser le cannabis (alias marijuana ou chanvre) comme une option de médecine naturelle et alternative pour traiter l’anxiété. Il ne fait aucun doute que l’huile de CBD s’est avérée efficace pour les deux types d’états associés à l’anxiété, y compris les attaques de panique et la phobie sociale, ajoute-t-il.

Même si l’huile de CBD peut aider à traiter ou à soulager l’anxiété, les gens devraient consulter un médecin avant de l’utiliser et éviter de l’utiliser à fortes doses, déclare David Downs, directeur général de Drug Science, Inc, une société spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les troubles neurologiques et psychiatriques.

J’ai un cancer des ovaires. Le carboplatine et d’autres chimios ne fonctionnaient pas. On m’a administré un traitement hormonal substitutif. Le carboplatine a été remplacé par le CBD, un autre médicament. Le CBD semble fonctionner. Ma dernière chirurgie du cancer péritonéal date de janvier 2014.

L’isolat de CBD offre une alternative à la pratique standard pour les patients qui cherchent des avantages supplémentaires dans leur armoire à pharmacie sans avoir à augmenter leurs doses de produits pharmaceutiques ou de remèdes naturels comme l’huile de chanvre, qui a des avantages prouvés pour la santé lorsqu’elle est consommée quotidiennement (pour référence voir ici). Sans THC, mais avec une quantité élevée de cannabidiol, cet isolat cible des récepteurs spécifiques dans tout le corps, contribuant à améliorer le système endocannabinoïde – le vaste réseau de millions de récepteurs cannabinoïdes dans nos cellules ; des cannabinoïdes d’origine végétale et synthétique, afin d’offrir à notre organisme les avantages d’une interaction cannabinoïde efficace, sans provoquer d’euphorie ou d’intoxication, et avec moins d’effets secondaires, tels que l’anxiété ou la paranoïa, que les extraits de CBD provenant de plantes entières ou d’autres produits contenant respectivement des niveaux élevés de THC ou des concentrations plus faibles de CBD (voir Quels sont les effets secondaires d’une consommation excessive d’huile de chanvre ?). Comme mentionné ci-dessus, le cannabis médical peut être utilisé comme mesure préventive pour traiter diverses maladies et affections avant qu’elles ne progressent davantage.

Le stress chronique stimule le corps à produire plus de glucocorticoïdes, ce qui rend finalement le corps plus sensible à ces derniers.

Il a été démontré que les cannabinoïdes ont divers effets thérapeutiques sur une grande variété d’états pathologiques. Au moins une catégorie de cannabinoïdes, les phytocannabinoïdes, est utilisée à des fins thérapeutiques depuis plusieurs décennies. Lorsqu’ils sont administrés par voie orale ou par voie topique, ils peuvent constituer un traitement de la douleur neuropathique, ainsi que d’un certain nombre d’autres troubles neurologiques.

Le CBD offre plusieurs avantages uniques pour ceux qui souhaitent soulager la douleur, améliorer la santé globale et réduire les symptômes de l’anxiété et de la dépression.

Le cannabidiol (CBD) est un composé naturel présent dans la plante de cannabis.

En plus de procurer du réconfort, le cannabis médical peut aider à réduire la douleur associée aux lésions nerveuses causées par des maladies comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ou le VIH.

Le cannabis est une plante à fleurs appartenant au genre Cannabis. Les souches de la plante ayant des niveaux élevés de THC et/ou de CBD sont souvent cultivées dans des laboratoires pour la recherche et la production de cannabinoïdes et d’extraits de cannabis.

Le kief est la forme la plus puissante de cannabinoïde de la plante, contenant à la fois du THC et du CBD. Sous forme de bourgeon, de hasch et de kief, le cannabigérol (CBG) et l’acide cannabidiolique (CBDA) sont présents, mais c’est sous forme de résine que la concentration est la plus élevée. Celle-ci est donc la principale source des effets psychotropes de la drogue et constitue le cannabinoïde à effet prédominant connu pour un usage récréatif.

La récolte est un processus qui peut être effectué dans lequel les plantes de cannabis sont coupées pour les nettoyer de l’excès de bourgeons et de tiges de floraison. Cette opération a pour but d’augmenter le rendement de la plante afin d’en tirer des produits de meilleure qualité et d’en augmenter la valeur.

Quelles sont les différentes façons d’extraire le CBD des fleurs de cannabis ?

Pour les patients souffrant d’insomnie, d’anxiété ou de dépression, la marijuana sous une forme ou une autre peut contribuer à améliorer leur état la nuit, au moment où ils en ont le plus besoin, bien que le médicament ne doive pas être utilisé pendant la journée si possible, explique le Dr Rhonda Ross, directrice médicale de Phytecs Corp, qui vend notamment un somnifère dérivé du chanvre, le thé Sleepy Time… Je souffre actuellement du syndrome de la peau rouge/sevrage des stéroïdes topiques après avoir arrêté les corticostéroïdes topiques en raison de brûlures et de démangeaisons sévères. C’est la première fois que je vis cela, alors je suis un peu perdue quant à ce qui m’attend ensuite… Il semble que mes lymphocytes T aient à nouveau augmenté et qu’ils empêchent mes cellules dendritiques de traiter les débris et d’envoyer des signaux à mon système immunitaire indiquant que tout est négatif…… C’est probablement une information suffisante, haha ! Je vais continuer à lire et j’espère que quelqu’un qui a de l’expérience avec ces réactions pourra m’en parler !

Le CBD est un composé non-intoxiquant du cannabis. C’est le seul composé du cannabis qui n’a aucune psychoactivité. Les effets du THC incluent, mais ne sont pas limités à, des effets sur la dopamine, la sérotonine et les systèmes endocannabinoïdes, qui ont leurs propres récepteurs spéciaux dans le cerveau humain.

Le cannabis peut être utilisé pour traiter les symptômes de la fibromyalgie.

Chez les patients sous cannabis, la plupart des bénéfices thérapeutiques ont été obtenus pour la douleur chronique, la dépression sévère et l’insomnie, et les autres effets thérapeutiques n’ont pas atteint le seuil de signification dans cette étude exploratoire de phase IIA en l’absence de groupe contrôle placebo pour la majorité des résultats avec une petite tendance positive pour la mesure d’efficacité primaire, le changement du score moyen de sévérité de la douleur (VAS) du début à la semaine 12 par rapport au placebo. La plupart des effets indésirables étaient transitoires et légers.

Laisser un commentaire